HISTORIQUE DE L'AVIRON

L'aviron fait partie des activités nautiques. C'est un sport olympique depuis la création des jeux moderne par le Baron Pierre de Coubertin en 1896. Ce sport consiste à faire évoluer un canot appelé aussi yole à l'aide d'avirons

On distingue deux catégories d'embarcations :

                       à siège coulissant  

                       à banc fixe

 

Flotte AVIRON MER sur YOLETTES        Capitaine : Monique BENARD

 L'aviron à siège coulissant résulte d'amélioration des yoles de rivières

réalisée pour la navigation en mer

Ces coques sont mieux défendues, plus large et un peu plus lourdes pour passer dans les vagues et la houle, c'est une embarcation  contemporaine, réalisée en bois, ou en plastique, elle dispose de sièges à roulettes, pour aider les rameurs à les propulser à l'aide des bras et des jambes.

Des compétitions ont été organisées, et la reconnaissance par la ligue de bretagne d'aviron et la FFSA ( Fédération Française des Société d'aviron ) a confirmé cette activité comme discipline a part entière, elle est devenue par la suite sport Olympique, particulièrement appréciée pour les entraînements et les compétitions.

 

AVIRON DE MER, DERIVE DES CANOTS ET YOLES DE PECHE

  L'aviron à banc fixe se pratique à partir de bateaux qui sont dérivés des canots de pêche et de sauvetage, leur première qualité : la tenue de mer et la maniabilité par gros temps, ils sont appréciés par les plaisanciers pour leur grande stabilité,  et sont adaptés aux compétitions, aux promenades et raids.

Ce sont :

Le Doris ( origine la pêche )

La yole de ness ( origine la pêche )

La Yole de L'Odet

La Gig des scilly ( origine le Pilotage et le Sauvetage ) 

 

 

Didier TORRE à la conquête de l'Atlantique

Cet adhérent de la

 

Petite Plaisance

 

de Cornouaille

 

Marin professionnel, réside à Loctudy, sportif accompli et adepte de l'endurance.

Son bateau " TOCADE " est un monotype Rame-Guyane long. 8 m  larg.1.60 m poids 475 Kg. Insubmersible.

Mis à l'eau en octobre 2011 en présence d'Anne QUEMERE, marraine du projet. Il participe à la course Rame-Guyane qui est partie de Saint Louis du Sénégal en automne 2014 pour Cayenne en Guyane en 40/60 jours 

Suivez la course de Didier sur  defirameatlantique.com